Facilitateur Agriculture urbaine

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Conseils sur les Business Modèles

#entrepreneurs #horssol #businessmodèles

 

champisXavier Claes

Quels sont les avantages pour le promoteur immobilier de l’intégration d’installations d’agriculture urbaine au bâtiment ?

De par ses bénéfices sociaux, écologiques et économiques, l’agriculture urbaine est un outil idéal pour donner une valeur ajoutée aux projets immobiliers et à leurs utilisateurs (voir fiche info « Quels sont les avantages de l'agriculture urbaine pour les occupants des immeubles ? »). En effet, les projets d’agriculture urbaine offrent un cadre de vie exceptionnel qui sera très apprécié par les riverains et autres acteurs qui en bénéficient. Les plus-values pour le promoteur immobilier liées à l’introduction de projets verts sont les suivantes :

  • Meilleure isolation sonore des bâtiments (toitures végétalisées, murs végétaux).
  • Limitation des coûts liés à la législation environnementale en fonction des communes (récupération des charges urbanistiques).
  • Augmentation de la valeur du bâtiment grâce aux certifications (BREEAM, Batex…). Le bâtiment se vendra ou se louera ainsi plus rapidement (Supply, Demand, and the Value of Green Buildings, RICS, 2012).
  • Meilleure intégration paysagère qui améliore la valeur du patrimoine immobilier.
  • Valorisation de surfaces qui ne seraient pas encore aménagées dans un projet se déroulant en plusieurs phases. Il est possible de créer une zone de culture sur un espace destiné à la construction tant qu’il n’est pas aménagé. Plusieurs années peuvent parfois séparer la mise en œuvre des différents bâtiments d’un même projet.
  • Possibilité de remporter des marchés en se différenciant de la concurrence.
  • Réponse aux demandes, voire aux exigences des pouvoirs publics.

Tivoli PARBAM

Tivoli PARBAM

 

Liens et ressources :

Quels sont les avantages de l'agriculture urbaine pour les occupants des immeubles  ?

L’agriculture urbaine permet dans un environnement toujours plus minéral de réintroduire du « vert » dans la ville. Lorsqu’un projet immobilier intégrant de l’agriculture urbaine est bien pensé et construit en prenant en compte les besoins des occupants des immeubles (logements, bureaux, restaurants…), les avantages en retour peuvent être nombreux. C’est une manière de se réapproprier l’espace des villes et de l’utiliser à sa manière.

D’un point de vue social, la présence d’un espace vert productif ou non stimule les rencontres intergénérationnelles et interculturelles entre les habitants du quartier, les occupants d’un immeuble, les travailleurs d’une entreprise... Ainsi, les plus jeunes y verront un espace de jeux et de loisirs tandis que les plus âgés profiteront de cet îlot de paix, rare en milieu urbain. Ce sera l’occasion pour tous de se reconnecter à la nature, aux rythmes saisonniers et de développer sa créativité au travers d’une activité manuelle. Ce sera pour tous un espace pédagogique, où chacun pourra se former selon ses envies et acquérir de nouveaux savoir-faire.

La présence de végétation offre un aspect esthétique à la ville, influençant positivement le bien-être de chacun, comme cela a été démontré par plusieurs études. Au-delà de son impact sur le stress et l’anxiété, la présence d’un projet d’agriculture urbaine permet à chacun d’entretenir une activité physique régulière, de produire et de consommer des fruits et légumes sains, de proximité et à prix raisonnable. Les impacts sur la santé sont donc non négligeables.

Le fait de produire soi-même en circuit court, de fonctionner en cycle fermé en revalorisant ses déchets et d’utiliser des méthodes respectueuses de l’environnement impacte directement l’empreinte écologique en la réduisant.

Plusieurs projets immobiliers sont déjà organisés autour de projets verts :

  • La Cité modèle de Laeken (Bruxelles) est un exemple d’un ensemble de logements sociaux ayant intégré l’agriculture et les espaces verts dans le tissu urbain avec des ruches, un potager, un verger…
  • Le projet de la ferme du Chant des Cailles (Watermael-Boitsfort), où le quartier environnant s’anime autour d’un espace de maraîchage professionnel, de bergerie et de potagers collectifs.
  • Le potager urbain installé dans l’espace jardin de l’ENGIE Tower, qui a pour objectifs la création d’un espace de détente et d’apprentissage des techniques agricoles pour les employés, ainsi que la valorisation des espaces urbains.

Duchemin et al. (2008), Urban agriculture : multi-dimensional tools for social development in poor neighbourhoods

Le Facilitateur en Agriculture urbaine est une initiative 

de Bruxelles Environnement et Bruxelles Economie Emploi.