Il y a 3 ans, les projets SPINCOOP et ULTRATREE embarquaient dans le programme CoCreate d’Innoviris avec l’ambition de mener des recherches résolument ancrées dans la réalité bruxelloise et tournées vers une même thématique : les systèmes alimentaires justes et durables. Leur focus : les enjeux de la production alimentaire professionnelle, et de la réplicabilité de modèles de maraîchage sur petites surfaces.

Le projet ULTRATREE avait pour ambition d’éprouver, avec les acteurs de terrain, la viabilité économique, sociale, environnementale de projets de maraîchage péri-urbain sur petites surfaces en phase de lancement. Cette démarche a permis de proposer in fine divers outils et méthodes d’accompagnement pour ce type de projet et de pointer les éléments dont il est nécessaire de tenir compte pour assurer la réplicabilité de ce type de projets sur le territoire de la région bruxelloise. Le projet SPINCOOP, rassemblant maraîchers, consultants et chercheurs, visait, quant à lui, à faciliter la réappropriation d’un modèle de maraîchage urbain et coopératif. Le projet a cherché à objectiver les conditions de viabilité, de résilience et de création d’emplois (avec un salaire et un horaire normaux) de la méthode du SPIN Farming appliquée au contexte bruxellois, et ce, sur la base d’un cas pratique en conditions réelles : la coopérative de maraîchers Cycle Farm.

Aujourd’hui, ces deux projets ont livré leurs résultats, notamment sous forme d’outils méthodologiques, à destination des maraîchers et plus largement des acteurs de soutien à l’agriculture urbaine. Ces outils sont disponibles en ligne sur les pages respectives des projets SPINCOOP et ULTRATREE.